Ça fait à peine trois semaines que tes petits humains sont en vacances et ils ont déjà passé au travers de deux boîtes de popsicle. Le soleil n’est pas toujours au rendez-vous, mais vous profitez de l’été tout de même. Mais c’est lorsque tu dois faire une «run» au magasin à grande surface le plus proche pour acheter une troisième boîte de friandises glacées colorées et trop sucrées à ta progéniture que ça te saute à la figure, direct sur les premières tablettes: le «stock» d’école est arrivé! 
Là, ton cerveau te dit qu’il faudrait commencer à magasiner tout de suite avant qu’il ne reste plus rien d’autre que les crayons Prismacolor à 25$ la boîte. Ton coeur, lui, (et tout le reste de ton corps, on va être honnête!) te dit de retourner chez toi en courant avec ta boîte de popsicle et d’oublier l’horreur que tu viens de voir. Tu choisis l’option 2, évidemment! Mais, arrivée à la maison, tu commences à avoir des remords et tu sors la liste d’effets scolaires que tu as reçue par la poste il y a 10 jours et dont tu n’as pas ouvert l’enveloppe, parce que tu savais très bien ce que c’était!. Tu veux juste regarder ce que tes enfants auront besoin. Et être certaine qu’ils n’ont pas besoin de cartables rigides deux pouces, parce que tu les as vus en spécial tantôt… 

Deuxième surprise de la journée! Tu ne vois pas une liste d’articles scolaires utiles à la deuxième année du primaire, mais un amalgame de trucs et de choses saugrenus et irréalistes. Tu penses réserver tout de suite un vaisseau spatial et une grue géante, parce que c’est clair que la prof de ta plus vieille, elle veut que tu lui décroches la lune! En tant que maman-prof, je devine souvent le pourquoi de chaque demande. Laisse-moi t’éclairer. 

Les 21 duo-tangs de neuf couleurs différentes 

Le gris, le rose et le bleu pâle avec un soupçon de turquoise, tu vas peut-être les chercher dans quatre magasins différents. Mais pourquoi autant de duo-tangs? Parce que l’organisation fait partie des compétences que les petits humains doivent apprendre à l’école (et à la maison!). On peut demander à ta six ans de mettre toutes ses feuilles de calculs, de lecture, de musique et d’anglais dans un cartable si tu veux. Mais je te promets qu’après deux jours, son cartable va ressembler à sa salle de jeux! Tu vois l’image dans ta tête là, hein? Et pourquoi les couleurs? Seulement pour sauver du temps. Rappelle-toi de l’état de TON pupitre au primaire. Si ton coco sait qu’il doit trouver le duo-tang jaune, ça va aller beaucoup plus vite que s’ils sont tous de la même couleur dans le bordel infini de son pupitre. Et ce, même en 6e année! 
Les millions de crayons à mine, marqueurs et gommes à effacer 

Ton kid, il n’aura pas besoin de 36 crayons à mine durant son année scolaire. Tu le sais, je le sais et sa prof, elle le sait aussi. C’est juste qu’il va finir par en perdre 33 ou qu’il a l’âme généreuse et qu’il va en donner à ses trois amis qui auront déjà perdu tous leurs crayons le 2 septembre. Même chose pour les marqueurs et les gommes à effacer. C’est sûr qu’il y a certains enfants qui sont déjà professionnels en organisation à huit ans, et que leur pupitre ressemble à une photo de Pinterest . Mais la majorité est encore en apprentissage, même à 12 ans, même au secondaire! Alors, à moins que les crayons en surplus de ton enfant soient gardés à un endroit dans la classe pour qu’il aille les chercher lorsqu’il en a besoin, donne-lui seulement cinq crayons et garde les autres à la maison. Ça te permettra de gérer la situation, de l’aider dans son apprentissage de l’organisation et d’avoir encore 25 crayons neufs au mois de juin! 

Les boîtes de mouchoirs, les linges à vaisselle, les ziplocs, les bacs,… 

La liste ressemble plus à celle d’une femme de ménage qu’à une liste scolaire? C’est un peu aberrant, je te l’accorde. Je ne veux pas entrer dans un débat sur l’argent qui devrait être investi dans nos écoles, mais on est rendu là, malheureusement. Si ton enfant n’apporte pas de lingettes humides (Humides! Pas de Lysol!), son pupitre ne pourra pas être lavé. Oui, c’est dégueulasse. Mais nos bons concierges ont genre un sept minutes par jour consacré à chaque classe. (Et oui! Leur tâche est calculée comme ça!) Ils ont le temps de passer le balai et de vider la poubelle. Point. Même pas de laver les planchers! Alors, c’est à nous les profs, et aux élèves, d’être responsables du reste du ménage. Et l’école n’a pas le budget pour les boîtes de mouchoirs. (Environ 3-4 boîtes par élève. C’est la moyenne de ce qui est utilisé dans ma classe depuis des années. Ce n’est pas exagéré, je te le jure.) 

Les articles vraiment bizarres ou les demandes très pointues 

Toi, tu trouves vraiment bizarre et exagéré les quatre bâtons de colle de marque Print de 30 grammes chacun, le cahier quadrillé #538, le petit napperon en tissus ou la boîte de jetons de bingo. Mais peut-être que l’enseignant de troisième année est tout un artiste et qu’il intègre de folles activités d’art et de collage à ses leçons de science ou que la prof de cinquième a des jeux d’équipe géniaux à faire en math avec des jetons de bingo! Il y a une raison à tout! Et il n’y a rien qui t’empêche de demander directement (et gentiment!) le pourquoi au prof en septembre. Tu seras sûrement agréablement surprise! (Et s’il y a carrément des choses que tu ne comprends pas sur la liste, il n’y a aucune honte à poser la question lors de la première journée, et de l’acheter après la rentrée!) 
Maintenant, que tu décides de courir au magasin tout de suite, ou que tu le fasses le 27 août, promets-moi juste une chose: ne juge pas l’enseignant ou l’enseignante de tes enfants selon la liste d’articles scolaires. C’est peut-être la meilleure prof que ta belle cocotte va avoir dans sa vie, même si tu n’arrives pas à trouver le $%&*? de duo-tang bleu ciel avec des pochettes en plastique intégrées #13A-6-75C! 
Texte de: Isa Belle



Publicités